Protéger la ressource en eau avec AGRIVAIR

agrivair

AGRIVAIR agit depuis plus de 20 ans pour protéger la ressource en eau autour de Vittel en développant une politique en « zéro pesticide » tout en préservant le développement économique local.

AGRIVAIR : UNE FILIALE AU SERVICE DE L’ENVIRONNEMENT

AGRIVAIR a vu le jour en 1992 grâce au concert de Nestlé Waters France et de l’Institut National de Recherche Agronomique. Dans les années 1980, les deux entités ont joint leurs forces à une période où les exploitations agricoles autour des sources de VITTEL®, CONTREX® et HÉPAR® utilisaient de plus en plus d’herbicides, ayant pour conséquence un risque de pollution accru pour l’eau.

UN MODÈLE ÉCOLOGIQUE ALTERNATIF

Après des années de recherche, les chercheurs ont abouti à un programme ambitieux : la protection de la ressource en eau au travers d’une politique en zéro pesticide du périmètre des sources tout en permettant aux agriculteurs de maintenir leur revenu agricole, mais aussi le développement économique et humain d’une région au fort potentiel touristique grâce aux thermes de Vittel et Contrexéville.

L’objectif du programme : convaincre les acteurs locaux concernés - qu’ils soient agriculteurs, associatifs, institutionnels, privés, touristiques – de l’intérêt collectif à adopter une politique de protection durable.

En 2015, c’est 17 communes et 10 000 hectares de territoire engagé pour la préservation de la qualité et de la pureté originelle du bassin d’alimentation des sources ; ce qu’on appelle l’impluvium.

LE GAGNANT-GAGNANT pour LEITMOTIV

AGRIVAIR a agi pour convaincre, sans jamais imposer, les premiers concernés par cette préservation, à savoir les agriculteurs. Près de 30 exploitations agricoles, sur plus de 50 hectares, ont signé depuis plus de 25 ans un cahier des charges les engageant sur 30 ans à respecter un certain nombre de « contraintes » :

  • Suppression totale de l’utilisation des pesticides, herbicides, et produits phytosanitaires
  • Respect d’une vache à l’hectare
  • Suppression de la culture du maïs

En contrepartie de ce changement vers une agriculture plus respectueuse de l’environnement, AGRIVAIR soutient les agriculteurs financièrement et d'un point de vue logistique :

  • Rachat d’une partie des terres et mise à disposition intégrale et gratuite aux agriculteurs
  • Service gratuit d’épandage, compostage des déjections animales
  • Conseil technique, foncier, et financier au développement agricole

UN ENGAGEMENT DE TOUS

Au cœur des Vosges, AGRIVAIR agit comme un catalyseur d’énergies positives et encourage toutes les initiatives de développement durable. Les collectivités locales, les particuliers, la SNCF, mais aussi les horticulteurs, paysagistes et gestionnaires des espaces verts ont adopté le cahier des charges AGRIVAIR en zéro pesticide.
Ce modèle est une preuve de la possible gestion durable d’un bassin d’activité, où la préservation de la biodiversité et le dynamisme économique ne sont pas antinomiques. Un exemple de la Création de Valeur Partagée par Nestlé.


UNE INITIATIVE LARGEMENT RECONNUE

Le modèle écologique alternatif proposé par AGRIVAIR fait figure d’exemple dans le monde et a été ainsi récompensé à de nombreuses occasions :

  • Le territoire de Vittel a reçu la première labellisation Biodiversity Progress du Bureau Veritas, en 2013 et l’a obtenue de nouveau en 2015.
  • AGRIVAIR a fait partie d’une des sept initiatives « porteuses d’espoirs » pour sa capacité à créer de la valeur écologique lors de l’évènement La France des Solutions en 2013, parrainé par le CESE et la Présidence de la République
  • En 2010, l’ADEME et le Ministère de l’Ecologie nous remettaient la Mention Spéciale du Prix Entreprises & Environnement en tant que « meilleure démarche de gestion de site en matière de biodiversité »
  • En 2013, AGRIVAIR remportait la Mention Spéciale Environnementale du Grand Prix Essec des Industries de Consommation Responsable.



UN LABORATOIRE D’AGROFORESTERIE 
Après une première expérience réussie en Amazonie, et avec l’aide étroite du collectif PUR PROJET, depuis 2013, près de 13 000 arbres et 80 km de haies ont étés plantés autour des exploitations agricoles. Ces plantations d’essence de bois précieux et de taillis ont pour objectif de préserver les ressources en eau en améliorant la fertilisation du sol, en augmentant la biodiversité, les réserves en eau et en générant un complément de revenu au travers de l’exploitation à terme du bois.

 

Lire la brochure explicative de la démarche AGRIVAIR