FNECE : La très grande qualité des eaux embouteillées en France confirmée

Retour aux communiqués de pressedéc. 2, 2015

La très grande qualité des eaux embouteillées en France confirmée par une étude scientifique inédite du Laboratoire mixte CNRS - Université de Bordeaux

Le Laboratoire mixte CNRS - Université de Bordeaux, expert dans l’étude des nano-traces, a mené, pour la Fédération Nationale des Eaux Embouteillées, une démarche scientifique afin d’étudier l’efficacité des mesures de protection de la ressource au travers de l’étude de la qualité des eaux embouteillées en France.

Au total, plus de 13 000 analyses ont été menées sur les eaux embouteillées (comme délivrées au consommateur), sur plus de 40 marques, et près de 330 molécules indésirables réglementées (comme les pesticides) ou non-règlementées ont été recherchées.
Particularité de l’étude : le laboratoire mixte CNRS - l’Université de Bordeaux a la capacité de pouvoir détecter les traces de molécules émergentes comme des polluants au niveau du nano-gramme (1ng = 0,000000001g).

Les principaux résultats :

  • Sur les 172 molécules d’hormones et de médicaments recherchées, aucune trace n’était présente dans les échantillons de bouteilles d’eau minérale naturelle et d’eaux de source
  • 100 % des échantillons testés sont conformes à la règlementation en matière de pesticides.
  • Aucune nano-trace* de pesticides n’a même été détectée dans 78% des échantillons. Dans la minorité restante, la teneur est toujours inférieure à la règlementation ; en moyenne dix fois inférieure à celle observée dans les eaux souterraines peu protégées et l’eau potable ; et plus de 200 fois inférieure au seuil maximum admis pour les pesticides dans les produits alimentaires, y compris biologiques. *Une nano-trace équivaut à quelques grains de sucre dans une piscine olympique

En conclusion, l’étude confirme la grande qualité des eaux embouteillées, et cela en corrélation avec les mesures historiques de protection de la ressource en eau mises en place, telles qu’Agrivair dans les Vosges.

Découvrez le communiqué de presse