Hépar®

Au cœur du bassin vosgien, l’eau minérale naturelle HÉPAR®, reconnue pour ses vertus digestives grâce à sa teneur en magnésium, parcourt un cycle naturel souterrain au contact d’un territoire engagé dans une démarche de protection environnementale d’exception.

Boire de l’eau minérale naturelle HÉPAR® est un moyen simple et naturel de contribuer à couvrir ses besoins quotidiens en magnésium et de faciliter le transit intestinal. HÉPAR® fait partie des eaux minérales naturelles plates dont la teneur en magnésium est la plus forte : 119 mg au litre. Ainsi, consommer un litre d'HÉPAR® chaque jour permet de couvrir 31% des apports de référence en magnésium.

L’HISTOIRE D’HÉPAR®

Découverte par Louis Bouloumié en 1873, HÉPAR® est tout d’abord appelée alors «Source Salée».

C’est en 1903 qu’elle est reconnue d’utilité publique du fait de ses bienfaits pour les curistes venus aux thermes de Vittel et Contrexéville. Dans les années 1920, HÉPAR® est commercialisée dans des bouteilles en verre permettant ainsi aux curistes de prolonger les bienfaits de l’eau à domicile.
Dès les années 1980, elle prend sa forme carrée pour ne plus la quitter jusqu’à aujourd’hui.

HÉPAR® FACILITATEUR DE TRANSIT

L’eau est la seule boisson indispensable pour vivre. Elle est essentielle au transit intestinal et au maintien d’un corps en bonne santé car elle favorise l’action des fibres et hydrate les selles.
Toutes les eaux n’ont pas la même composition en minéraux et ne se valent donc pas. L’une des vertus d’HÉPAR®, grâce à sa forte teneur en magnésium est d’aider à se libérer des constipations passagères.*
* HÉPAR® peut être laxative. Boire 1L d'HÉPAR® par jour dans le cadre d'une alimentation variée et équilibrée et d'un mode de vie sain.

PROTÉGER L'EAU D’HÉPAR®

Autour des sources de CONTREX®, VITTEL® et HÉPAR®, c’est un territoire recouvrant près 10 000 hectares engagé dans une démarche en « zéro pesticide » pour préserver la qualité de ces eaux minérales naturelles. C’est à 3 km à l’est de Vittel que jaillit la source d’HÉPAR® dans une espace forestier de 300 hectares protégé en collaboration avec l’Office National des Forêts ; une protection indispensable puisqu’une eau minérale naturelle ne peut subir aucun traitement de la source à la bouteille.