La Chambre Syndicale des Eaux Minérales conteste les résultats des analyses de 60 Millions de Consommateurs

Retour aux communiqués de pressefévr. 1, 2013

Suite à la publication d’une étude de 60 millions de consommateurs, la Chambre Syndicale des Eaux Minérales confirme l’absence de résidus médicamenteux dans les eaux minérales naturelles et dément formellement toutes allégations laissant croire à l’existence d’une eau minérale polluée par des médicaments. Elle s’étonne vivement des résultats d’analyse publiés par la revue 60 millions de consommateurs.

En effet, sollicitée par ce média, la Chambre Syndicale des Eaux Minérales a communiqué avant publication, un ensemble d’expertises indépendantes réalisées par le laboratoire du CNRS de l’université de Bordeaux, spécialisé dans la détection d’ultra-trace de résidus de médicaments. Les résultats publiés par le Docteur Hélène Budzinski sont clairs : ils confirment l’absence de résidus médicamenteux. Il n’y a donc pas d’eau minérale polluée qui serait liée à une contamination aux résidus médicamenteux.

La qualité de l’eau minérale est irréprochable

Non seulement les eaux minérales naturelles sont parfaitement conformes à la réglementation, mais elles vont au delà de ces critères de réglementation. Elles ne présentent aucun danger pour la santé des consommateurs.

Pour rappel, chaque source est contrôlée tous les deux mois par les Agences Régionales de Santé et les minéraliers opèrent une centaines de contrôles quotidiens.

Dans ce contexte, la CSEM rappelle que les mesures de protections environnementales sur de larges périmètres autour des sources, parfois mises en œuvre depuis vingt ans, permettent aujourd’hui d’assurer une qualité de l’eau irréprochable pour tous les consommateurs.

Découvrez le communiqué de presse