Quand les chefs se mobilisent pour défendre l'eau minérale naturelle

févr. 1, 2018
mineral water natural lover

« L’eau minérale et la terre, c’est notre terroir », Christian Le Squer, Chef du restaurant 3 étoiles Le Cinq (Paris)

Et si l’eau minérale naturelle était aussi un élément central de notre patrimoine culinaire ? C’est ce message que veulent porter 13 chefs français d’établissements prestigieux, réunis au sein du collectif « Mineral Water, Natural Lover ». Ces amoureux du terroir en conviennent, la provenance des aliments et leur « naturalité » conditionnent leur qualité. Pourquoi en irait-il autrement pour l’eau qui accompagne nos plats ?

Un pur produit du terroir

Le point commun de ces fins connaisseurs de la gastronomie ? La même passion pour le terroir et pour les produits naturels, le même perfectionnisme en cuisine. Une exigence qu’ils appliquent au contenu de l’assiette, mais également à celui de nos verres.

Pour Alexandre Charlier, chef du 1911 à Orcines, « l’eau minérale naturel est un véritable patrimoine français », méconnu mais réel ! Revendiquer la filiation entre l’eau, le terroir et les plaisirs de la table valait bien un manifeste. Le texte fondateur du collectif le dit clairement : « le bien-manger ne doit pas s’arrêter à l’assiette. » Les chefs annoncent leur volonté de veiller à la provenance des eaux qu’ils servent avec la même attention que les plats qu’ils confectionnent : « nous portons la responsabilité de donner aux Français l’accès à de bons produits (…) cela passe aussi par l’eau que nous proposons et qui accompagnent nos mets ».

Un patrimoine à promouvoir

Naturalité, « typicité » pureté et goût, l’eau minérale naturelle possède toute ces qualités, puisqu’elle n’est ni transformée, ni traitée durant le processus d’embouteillage. Le collectif recense ainsi 86 eaux minérales naturelles en France reflétant la diversité et l’authenticité de notre terroir (parmi lesquelles les marques VITTEL®, CONTREX®, HEPAR® et PERRIER®). Cette variété de goûts et de saveurs est un véritable atout pour les professionnels de la gastronomie qui disposent ainsi d’une large palette pour les accorder avec leurs plats : « les eaux minérales ont un goût différent les unes des autres, mais aussi des qualités organoleptiques spécifiques », explique Philippe Da Silva de l’Hostellerie Les Gorges de Pennafort au magazine Le Chef.

Prochaine étape pour les « Mineral Water Natural Lover », faire croître et grandir ce mouvement en appelant ceux qui partagent leurs valeurs à les rejoindre et à arborer dans leur établissement l’emblème du collectif. Une ambition bien naturelle.

 

En savoir plus :