L'usine VITTEL®, côté coulisses

avr. 6, 2017

Dans le cadre de l’opération #CestMoiQuiFabrique, 5 usines françaises du groupe Nestlé vont ouvrir leur porte au grand public, dont le site vosgien de VITTEL®. À cette occasion, deux de nos collaborateurs reviennent sur les fondamentaux de leurs métiers : rigueur des process, attachement à la qualité et enthousiasme !

L’usine Vittel

Le Groupe Nestlé ouvre les portes de 5 de ses 24 usines avec l’opération #CestMoiQuiFabrique. Une initiative inédite pour faire découvrir aux consommateurs les méthodes de fabrication de produits qu’ils utilisent au quotidien. Pour Nestlé Waters France, c’est le site vosgien de VITTEL® qui accueillera les gagnants du tirage au sort les 23 et 24 mai 2017. Christophe et Christine, deux collaborateurs de l’usine, nous en disent plus sur leur métier et sur ce qui attend les visiteurs.

Pouvez-vous nous décrire votre métier en quelques mots?

Christophe : Je suis spécialiste en ressources en eau sur les sites de Vittel et de Contrexéville, qui embouteillent les marques VITTEL®, CONTREX® et HEPAR®. Mon travail est d’acheminer l’eau des forages jusqu’à l’usine et d’effectuer les prélèvements adéquats pour analyser sa qualité, en amont de l’embouteillage. Je suis, en quelque sorte, le premier maillon de la chaîne de contrôle. Cela fait 8 ans que j’exerce ce métier. Je l’ai appris sur le terrain, après avoir exercé pendant 10 ans différentes fonctions au sein de Nestlé Waters, notamment dans la logistique et la production.

Christine : Au sein de l’usine de VITTEL®, je suis responsable de la qualité opérationnelle dans une équipe de 3 personnes. Notre mission est de nous assurer que chaque bouteille produite est conforme à nos exigences. Nous veillons à l’application scrupuleuse de nos différents cahiers des charges. On nous appelle d’ailleurs « les gardiens du temple ». Nous travaillons étroitement avec l’ensemble du personnel de l’usine pour que la qualité reste un enjeu collectif partagé par tous, ce qui est – j’en suis convaincu - le cas.

« La qualité est un enjeu collectif partagé par tous. »

Quelles sont les qualités particulières dont vous devez faire preuve au quotidien?

Christophe : Il faut à la fois faire preuve de rigueur et de méthode, mais également avoir une bonne connaissance de l’ensemble des installations, ce qui ne s’acquiert qu’avec la pratique. Heureusement, on peut toujours compter les uns sur les autres pour faire progresser son expertise. Et même après des années d’expérience, on apprend toujours !

Christine : Indépendamment de la compétence technique et de l’évaluation des risques, l’une des dimensions essentielles de notre métier est la capacité à communiquer vers l’ensemble des équipes. Nous avons des standards très précis à faire respecter. C’est notre devoir de veiller à l’application de ces règles de la façon la plus rigoureuse possible. Cela demande du courage pour pointer les axes de progression, mais également de l’empathie, afin de comprendre les contraintes de tous les postes et trouver des solutions pertinentes.

Enfin, il faut être aussi pédagogue et convaincant pour faire partager cette culture de la qualité et de l’amélioration continue. Nous menons pour cela des actions régulières de formation et de certification du personnel.

Quelles sont les facettes de votre activité que vous aimeriez faire découvrir au grand public?

Christophe : Pour moi, c’est l’ensemble des contrôles qui sont effectués quotidiennement sur l’eau, y compris les jours fériés. Grâce à ce haut degré d’exigence, nos produits peuvent être consommés « les yeux fermés ». Il est également intéressant d’attirer l’attention des visiteurs sur la parcimonie et la rigueur avec laquelle nous gérons les prélèvements d’eau. Nous adaptons sans cesse les débits en fonction de la capacité de renouvellement de la source, dans le souci de ne pas prendre plus que ce que la nature nous donne.

Christine : Ce que le grand public ignore souvent, c’est que malgré des cadences de production élevées (30 000 bouteilles par heure sur l’usine de VITTEL®), nous n’intervenons jamais sur l’eau. Elle reste un produit pur, du forage jusqu’à la mise en bouteille. Rien n’est ajouté, rien n’est enlevé. La qualité est toujours prioritaire par rapport à la productivité. Par ailleurs, appartenir à Nestlé Waters garantit un partage des bonnes pratiques entre toutes les usines du groupe. Le Groupe mène également des audits réguliers, afin d’évaluer l’ensemble de nos procédures et formuler des recommandations, ce qui nous aide à nous améliorer.

« L’eau reste un produit pur. Rien n’est ajouté, rien n’est enlevé. »

Quel regard portez-vous sur l’opération #cestmoiquifabrique?

Christophe : Je trouve cette action très positive. Cela permet de mieux faire connaître nos métiers et notre savoir-faire, mais également de dissiper certaines idées fausses qu’on entend parfois sur de soi-disant additifs dans l’eau ou encore des traces de pesticides. Nous n’avons rien à cacher… et même tout à gagner en jouant la transparence. Personnellement, je ne bois que des eaux de nos marques, car j’ai pleinement confiance dans la qualité de nos process.

Christine : C’est l’opportunité pour les visiteurs de voir comment sont fabriqués les produits qu’ils consomment au quotidien, ainsi que l’attention qui est portée tout au long du processus de fabrication.