Eaux minérales naturelles : l’étiquette en questions

L’étiquette d’une bouteille d’eau minérale est en quelque sorte sa carte d’identité : provenance, composition, traitement… Elle apporte de nombreuses informations sur le produit si on prend le temps de la décrypter.

La source, toujours visible sur l’étiquette. Vittel : le nom commercial est identique au nom de la source. Nestlé Pure Life : le nom commercial est différent du nom de la source (Les Acacias)


D’OÙ VIENT L’EAU MINÉRALE NATURELLE ?

L’origine géographique de votre bouteille est tracée. Figurent obligatoirement sur l’étiquette, le nom de la source, son lieu d’exploitation (où l’eau est traitée et embouteillée) et/ou son pays d’origine. Si le nom de certaines marques, comme VITTEL® par exemple, correspond aussi au lieu de captage, pour d’autres, il n’y a pas de lien entre la désignation commerciale et l’origine géographique.

Autre garantie pour le consommateur, une marque ne peut porter le nom d’un lieu-dit, d’un hameau ou d’une localité que si la source exploitée se situe effectivement à cet endroit. Autrement dit, votre bouteille de VITTEL® proviendra toujours de la source éponyme.

A l’inverse, certaines marques ne sont rattachées à aucun lieu particulier. Par exemple, en France, l’eau des bouteilles NESTLÉ PURE LIFE® provient de la source d’Etalle en Belgique, ce qui n’est pas le cas d’autres pays où l’eau NESTLÉ PURE LIFE® provient d’autres sources. Selon la réglementation européenne, la source doit néanmoins être clairement mentionnée, et de façon plus visible que la dénomination commerciale.

QUE CONTIENT-ELLE ?

La composition d’une eau minérale naturelle doit être stable dans le temps, à la différence des eaux de sources. Celle-ci est donc obligatoirement mentionnée : teneur en calcium, magnésium, sodium, nitrates, fluor…, mais aussi d’autres informations, comme le potentiel d’hydrogène (Ph) qui mesure le niveau d’acidité de l’eau : acide entre 0 et 6, basique entre 8 et 14 ou neutre autour de 7.

Si vous avez des enfants en bas âge, vous pouvez vérifier que l’eau minérale n’est pas déconseillée pour leur alimentation. Des mentions liées à la quantité de fluor figurent sur l’étiquette :

  • « convient pour la préparation des aliments des nourrissons » ;
  • « contient plus de 1,5 mg/L de fluor : ne convient pas aux nourrissons et aux enfants de moins de 7 ans pour une consommation régulière ».

Pour choisir la marque Nestlé Waters la plus adaptée à vos besoins, rendez-vous sur « À chacun son eau minérale »

La date limite : une information à vérifier

Si l’eau n’est pas une denrée périssable, ses qualités gustatives s’altèrent avec le temps (saveur, odeur…). Une date limite d’utilisation optimale (DLUO) est indiquée sur le bouchon ou sur le col. Elle correspond, en général, à une durée d’utilisation comprise entre 2 et 3 ans. Si, passé ce délai, le goût n’est plus garanti, vous ne prenez cependant aucun risque pour votre santé en consommant votre bouteille.


LES INFORMATIONS CONTENUES SUR L’ÉTIQUETTE SONT-ELLES CONTROLÉES ?

La réglementation est très claire sur ce point. Aucune allégation santé non fondée scientifiquement ne doit figurer sur une étiquette. De même, aucune indication prêtant à une eau minérale naturelle des propriétés de prévention ou de guérison d’une maladie n’est autorisée. En France, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) contrôle régulièrement la bonne application des règles d’étiquetage. Les propriétés mentionnées sur vos bouteilles sont donc dignes de confiance.